Publié le 25 juillet 2019 Mis à jour le 25 juillet 2019

C’est avec une grande tristesse que la Faculté de Philosophie et Sciences sociales vous fait part du décès de Robert Wangermée, professeur d'histoire et de musicologie, collègue et ami, décédé ce 22 juillet à l’âge de 98 ans (1920-2019).


Après avoir obtenu son doctorat en histoire grâce à sa thèse sur Le Goût musical en France au XIXe siècle (1946), il enseigna à l’ULB comme maître de conférence, chargé de cours et professeur. Il fonda la sous-section de musicologie au sein du Département d’Histoire de l’Art et Archéologie, ancienne Faculté de Philosophie et lettres. En 1964, il créa le Centre d'Études de Sociologie de la Musique. Parallèlement, il effectua une brillante carrière dans l’audiovisuel : engagé à l’INR (Institut national de radiodiffusion, précurseur de la RTBF) en 1946. Il y devint directeur du Service musical en 1953, créa le « troisième programme radio » spécialisé dans la musique classique et termina sa carrière comme administrateur général de la RTBF de 1960 à 1984.
 
Il a marqué la musicologie par son souci d’une histoire culturelle et sociale de la musique qui demeure un phare pour la discipline dans notre université. Dans tous les mandats qu’il a exercés, il a incarné le lien moteur entre la recherche musicologique et la vie musicale de notre pays. Il était doué d’une mémoire et d’un esprit de synthèse exceptionnels. Il avait un attachement profond à la musique comme espace d’émancipation intellectuelle et sociale.
 
La Faculté de Philosophie et Sciences sociales perd un enseignant brillant, réputé et rigoureux. Il fut particulièrement soucieux de ses étudiants et de ses doctorants.