Publié le 13 novembre 2019 Mis à jour le 27 novembre 2019

En Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’âge de 15 ans, la moitié des élèves a au moins une année de retard scolaire. Des chercheurs du GERME décryptent ce phénomène du redoublement scolaire dans une courte vidéo d'animation.

En Norvège, à peine 1% des élèves redoublent. En Fédération Wallonie-Bruxelles, à l’âge de 15 ans, la moitié des élèves a au moins une année de retard scolaire. Pourtant, les études scientifiques le montrent: le redoublement est inefficace. Et tout comme la réorientation qui l’accompagne souvent, il est socialement étiqueté: les élèves issus de milieux socio-économiques plus faibles et/ou de l’immigration sont plus touchés.

En s’appuyant sur ses recherches, Dirk Jacobs et son équipe du GERME – Faculté de Philosophie et Sciences sociales – décryptent ces constats dans une courte vidéo d’animation et proposent des pistes de solution, inspirées de nos voisins.

Découvrez cette capsule, soutenue par le Crédit d’impulsion Communication Recherche, sur ULBtv:


Découvrez aussi la deuxième vidéo sur le redoublement

Contact
Service Communication Recherche : 02 650 92 03; com.recherche@ulb.ac.be