1. Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  2. Accueil
  3. Agenda FAC
  4. Agenda SC PO

Ecologie politique : par-delà le grand partage

Publié le 7 janvier 2020 Mis à jour le 17 janvier 2020

Ce colloque, consacré aux défis que les mutations environnementales actuelles posent à la théorie politique, part du constat suivant : la mise en exergue de l’inadéquation du dualisme entre nature et société – cadre dans lequel a été réfléchi l’essentiel des concepts classiques de la philosophie politique – ne saurait en soi valoir comme une réponse au défi écologique. Une fois acceptée, cette inadéquation est l’indice du début d’un problème. En effet, les diverses théories qui se proposent de surmonter cette dualité viennent chaque fois retravailler un ensemble singulier d’aspects de notre modernité politique. En résulte une série de redimensionnements touchant à nos concepts les mieux acceptés, tels que ceux relatifs au droit, à la propriété ou à l'histoire. C’est à ces redimensionnements multiples qu'il s'agit de donner une visibilité dans la perspective de clarifier et de mettre au jour les implications conceptuelles et pratiques dont ils s'accompagnent.

30 janvier

Matinée

9:00 – Accueil des participants et introduction

9:30 – Olivier De Schutter, Professeur de droit à l’Université Catholique de Louvain, ancien rapporteur spécial des Nations-Unies sur le droit à l’alimentation :
« Produire et consommer à l’ère de l’Anthropocène »

10:30 – Margaux Le Donné, doctorante au CERI, Sciences po :
« Les apports de l’épistémologie féministe à une pensée non-dualiste de l’écologie politique »

11:30 – Lauriane Guillout, doctorante au Centre de Théorie Politique (Université Libre de Bruxelles) et au Laboratoire Interdisciplinaire d’Études sur les Réflexivités  (École des Hautes Études en Sciences Sociales) :
« La philosophie politique face à la nature : l’apport critique de l’anthropologie »

Après-midi

14:00 – Bruno Bernardi, Professeur en classes préparatoires au lycée Thiers, Marseille :
« En-deçà et au-delà du grand partage : Rousseau et la question du reste »

15:00-15:30 Pause-café

15:30-17:00 – Catherine Larrère, Professeur émérite à l’Université de Paris I-Panthéon-Sorbonne :
« Par-delà le grand partage : les résistances du dualisme »

31 janvier

Matinée

10:30 – Joëlle Zask, Maître de conférence à l’Institut d’Histoire de la Philosophie, Université d’Aix-Marseille :
« Du jardin partagé à quelques réflexions politiques sur l’occupation »

11:30 – Bruno Latour, Professeur émérite associé au Médialab de Sciences po :
« Quelle politique face à Gaïa ? »

Après-midi

14:30 – Clémence Nasr, doctorante au Centre de Théorie Politique (Université Libre de Bruxelles) et au Cevipof (Sciences po) :
« La redécouverte d’un espace agricole et alimentaire : que dure la société »

15:30-16:00 Pause-café

16:00 – Pierre Charbonnier, Chargé de recherche au CNRS, Laboratoire Interdisciplinaire d’Études sur les Réflexivités (École des Hautes Études en Sciences Sociales) :
« De la question sociale à la question écologique. Nouveaux arrangements politiques avec la matière »

17:00 – Louis Carré, Chercheur qualifié du FRS-FNRS, Université de Namur, et Jean-Yves Pranchère, Professeur de théorie politique à l’Université Libre de Bruxelles : Conclusion
 

Date(s)
Du 30 janvier 2020 au 31 janvier 2020
Lieu(x)

Campus du Solbosch, 44 avenue Jeanne - Bâtiment S, 1er étage, salle Somville