1. Faculté de Philosophie et Sciences sociales
  2. Accueil
  3. Agenda FAC

“Friendly Fire”. Les vétérans des essais nucléaires français et l’“ennemi” radioactif

Publié le 3 février 2020 Mis à jour le 3 février 2020

Séminaire de recherche REVIP. Invité : Yannick BARTHE, Directeur de recherche au CNRS et membre du Laboratoire interdisciplinaire d’études sur les réflexivités - Fonds Yann Thomas (Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales) - CNRS Discutante : Anne NGUYEN, ULB (REPI)

Au début des années 2000, d'anciens soldats et travailleurs ayant participé aux essais nucléaires menés par la France au Sahara et en Polynésie sont sortis de l’oubli pour se rappeler au souvenir de l’État. Ils se sont mobilisés afin d’obtenir réparation pour le préjudice qu’ils estiment avoir subi du fait de leur exposition à la radioactivité. Comment ces anciens soldats en sont-ils venus à se penser et se présenter comme des victimes? Dans cette communication, nous retracerons la lutte à la fois juridique et politique menée par ces « vétérans des essais nucléaires », en cherchant à mettre en lumière le caractère complexe et ambivalent de tout processus de victimisation et des attributions de responsabilité qui l'accompagnent.

Yannick Barthe est sociologue, et actuellement directeur de recherches CNRS, au laboratoire LIER. Ses travaux ont porté sur la problématique des controverses sociotechniques et des politiques publiques relatives au « risque collectif ». Il s’est notamment penché sur le traitement des déchets nucléaires, mais aussi les mobilisations autour des questions de « santé environnementale ». Ses réflexions s’inscrivent dans la théorie de l’acteur-réseau (Bruno Latour, Madeleine Akrich), courant auquel il a contribué avec Pierre Lascoumes et Michel Callon avec la publication d’Agir dans un monde incertain. Essai sur la démocratie technique.
C’est autour de ces enjeux qu’il présentera les différentes facettes de la construction du statut de victimes d’essais nucléaires parmi les vétérans français. 
 

Comité d’organisation

Virginie Arantes (REPI-CEVIPOL), Alexis Carles, Vincent Chapaux (MSH), Eva Deront (PACTE-CEVIPOL), Eric Fabri (CTP), Anna Nguyen (REPI), Marc-Antoine Sabaté (CTP), Lou Villafranca (REPI), Krystel Wanneau (REPI-Ulaval), Christophe Wasinski (REPI)

Inscription en ligne souhaitée avant le 4 février via ce lien 

Mercredi 5 février 2020 de 12h à 14h

Contact & information: repi@ulb.be

Cycle de séminaires REVIP

REVIP est un cycle de séminaires qui a pour but de rassembler des chercheurs en sciences sociales autour de questionnements relatifs aux modes d’existence du « vivant » et de son entrée en politique. Dans cette perspective, les rencontres organisées visent à replacer humains et non-humains au cœur des controverses qui les animent en invitant des intervenants académiques et non-académiques à venir échanger sur leurs recherches et leurs expériences du « vivant » dans leur domaine d’étude et/ou d’action.

https://repi.centresphisoc.ulb.be/fr/recherche/seminaires-revip

Date(s)
Le 5 février 2020
Lieu(x)

Université libre de Bruxelles

IEE 39 avenue F. Roosevelt (salle Spaak)

1050 Bruxelles