Le doctorat vous permet de poursuivre votre formation intellectuelle et professionnelle après votre cursus de 2e cycle. Un doctorat, c’est bien plus que la réalisation d’une thèse: c’est une formation à la recherche dans votre discipline de prédilection ; c’est aussi l’insertion dans les réseaux de recherche régionaux, nationaux et internationaux, la participation aux débats de société, et la transmission du savoir.

Les doctorants sont des experts en devenir et les porteurs des projets du futur. L’ULB l’a bien compris et met tout en œuvre pour assurer leur plein développement. Ses docteurs figurent aujourd’hui dans le corps professoral de plusieurs universités et dans de nombreuses instances de la vie sociale, culturelle et politique belge et européenne.

Le Département d'Histoire, Arts et Archéologie a une riche tradition de formation doctorale et de réalisation de thèses dans ses disciplines.

Le dynamisme scientifique international de nos Centres de recherches en faculté et de nos enseignants sont un atout majeur pour la qualité et l’encadrement des doctorants, ainsi que pour leur inscription dans les meilleurs réseaux internationaux de recherche.

Le doctorat est constitué de deux parties, la formation doctorale et la thèse proprement dite.

La formation doctorale (60 crédits)

En prélude au doctorat, le Département co-organise une formation doctorale, dans le cadre de l’Ecole doctorale HISTAR.

L’école doctorale Histoire, Art et Archéologie regroupe l’ensemble des doctorants de ces trois domaines de recherche en Communauté Wallonie-Bruxelles et repose sur une collaboration inter-académique offerte à tous les doctorants inscrits dans une université de la Communauté Wallonie-Bruxelles.

La formation doctorale comprend :

  • Une formation commune (15 crédits) consistant en séminaires et/ou conférences sur un thème transversal différent chaque année et choisi en concertation avec les doctorants ;
  • Une formation plus spécifique (15 crédits) comprenant des conférences, séminaires, stages, séjours à l’étranger, organisée dans le cadre de modules thématiques et méthodologiques ;
  • Un travail de recherche individuel (30 crédits) comprenant au moins un article scientifique, des comptes rendus critiques et un état de la question de la thèse. L’épreuve intermédiaire qui réunit à mi-parcours de la thèse le/la doctorant/e et son jury d’accompagnement implique un état de la question de la thèse qui peut être validée à hauteur de 20 crédits.

Au terme de la formation doctorale et après validation du jury facultaire, vous vous voyez délivrer un Certificat de formation à la recherche.

La thèse de doctorat proprement dite (120 crédits)

La validation des 120 crédits comprend le travail de recherche et de rédaction, de même que les soutenances privée et publique.

L’école doctorale en Histoire, Art et Archéologie dispose de son propre site internet. Vous y trouverez toutes les informations relatives à l’organisation de la formation doctorale, ainsi que les annonces de journées doctorale (thématiques) et conférences, activités scientifiques, et séminaires organisés dans le cadre des modules de formation.

Mis à jour le 24 avril 2019